top of page
  • Photo du rédacteurVanessa Benhayoun

Qu'est-ce que l'hypersensibilité ?


Vanessa Benhayoun Naturopathe - Qu'est-ce que l'hypersensibilité ?

Qu'est-ce que l'hypersensibilité ?


L’hypersensibilité est une particularité du système nerveux. Elle concerne environ 20% de la population. Mais pas de panique, ce n’est ni une pathologie ni une anomalie. Ne dit-on pas que la rareté fait la valeur :) ? C’est donc un fonctionnement tout à fait sain.


Les principales difficultés sont que les normes sociétales actuelles ne sont pas adaptées aux personnes hypersensibles. C’est pourquoi un grand nombre d’entre eux/nous se sentent à part ou différents.


Contrairement à ce qu’on peut entendre, l’hypersensibilité n’est pas un phénomène de mode. De tout temps il y a eu des hypersensibles, dont certains personnages célèbres.


"Je suis doué d'une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres me déchire." Gustave Flaubert

Les personnalités hypersensibles sont en général émotives, empathiques, intuitives, elles ressentent leur environnement et les émotions avec intensité, et ont leurs sens plus développés. Les spasmophiles, les fibromyalgiques, les colopathes, les hyperactifs – TDAH, les Zèbres et autres personnes à hauts potentiels font bien souvent partie des hypersensibles.


Il y a un point important à clarifier : même si vivre avec une hypersensibilité n’est pas rose tous les jours, cela n’est pas un problème à résoudre. C’est un don. Un don magnifique, dont il faut prendre soin pour le voir s’épanouir.


"Ne méprisez la sensibilité de personne. La sensibilité de chacun c’est son génie." Charles Baudelaire

Si vous vous sentez hypersensible, vous êtes alors quelqu’un d’exceptionnel ! Vous pouvez vous appuyer sur cette qualité. Si vous reconnaissez un(e) de vos proches, vous avez beaucoup de chances que cette personne fasse partie de votre vie.

 

Hypersensibilité, que disent les neurosciences ?


L’hypersensibilité est donc une particularité du système nerveux.

Les hypersensibles ont beaucoup plus de connexions neuronales que la plupart des gens. Ils doivent traiter à chaque seconde de très nombreuses informations, en grande partie sensorielles. Ils ont donc beaucoup, beaucoup, plus de choses à gérer. Cela peut être épuisant et très déstabilisant. Les hypersensibles sentent tout et captent des éléments subtils qui peuvent être imperceptibles pour les autres.


Pour mieux comprendre comment ce qui se passe dans le corps, nous allons observer concrètement le fonctionnement du système nerveux.


Il est constitué de deux parties : le système nerveux central et le système nerveux autonome.


Le système nerveux central est composé de l’encéphale (cerveau, cervelet et tronc cérébral) et de la moelle épinière. Il analyse et enregistre les informations sensorielles, et assure les fonctions intellectuelles et motrices. Comme nous l’avons vu plus haut chez les hypersensibles, les connexions neuronales sont plus développées, environ 50% de plus. Le système nerveux central, en particulier l’encéphale, est donc lui aussi en hyperfonctionnement.


Le système nerveux autonome (ou neuro-végétatif) gère les fonctions nerveuses involontaires, celles qu’on ne contrôle pas. Comme le fonctionnement des organes, des muscles lisses et des systèmes hormonaux. C’est le virtuose de l’homéostasie. C’est-à-dire de l’équilibre du milieu intérieur : respirations, fonctions excrétrices, circulation, rythme cardiaque, métabolisme, immunité, etc. Il est lui-même divisé en deux fonctions : l’orthosympathique et le parasympathique.


Le système nerveux sympathique (ou orthosympathique) est l’initiateur des réactions « combattre ou fuir ». Il s’active lorsque nous sommes en situation de danger ou de stress et produit les substances neuromédiatrices appelées les catécholamines : dopamine, adrénaline, noradrénaline. C’est le système de l’action. Il s’enclenche lors de chocs physiques ou émotionnels. Chez les hypersensibles ce système est sur-sollicité, car ils captent plus d’informations provenant de leur environnement extérieur.


Le système nerveux parasympathique est l’initiateur du repos et de relaxation. Mais aussi de tous les relâchements tels que les larmes, les évanouissements (malaise vagal), épuisement, sensation de faiblesse. Lorsque l’orthosympathique est trop souvent sollicité et le parasympathique pas suffisamment, il en résulte un effondrement nerveux. Le passage en parasympathique se fait alors brutalement et une fatigue chronique peut s’installer avec tout son cortège de conséquences. Les hypersensibles ayant leur système nerveux orthosympathique sur-sollicité sont donc plus exposés à ce phénomène d’effondrement nerveux.


Vous comprendrez maintenant pourquoi il est indispensable pour les hypersensibles de prendre soin de leur système nerveux. Que ce soit dans leur quotidien ou pour atteindre leurs objectifs.


Êtes-vous hypersensible ?

Je dirais avec une touche d’humour : si vous vous posez la question, c’est que vous l’êtes probablement.

Voici un petit questionnaire qui peut vous aider à déterminer avec plus de précision si vous êtes hypersensible.

 

1.   Je me sens « à part », atypique, différent.

2.   Je suis timide.

3.   Lorsque j’entre dans un lieu, je ressens tout de suite si l’ambiance est tendue ou détendue.

4.   L’humeur des autres va influencer la mienne.

5.   Je suis sensible à la douleur. Même si celle-ci n’est pas très forte, je peux me focaliser dessus.

6.   J’ai besoin de m’isoler pour être au calme.

7.   J’aime lorsqu’il pleut.

8.   Je suis sensible à l’alcool et à la caféine.

9.   J’ai un imaginaire très développé.

10. Les lumières vivent, les bruits forts et les odeurs tenaces me dérangent.

11.   Lorsque je vais au supermarché, je peux me sentir très fatigué.

12.  Généralement les bruits me dérangent, même si ils ne sont pas forts.

13.   Je suis sensible à l’art.

14.   Je suis consciencieux (se), je fais attention aux détails.

15.   Je suis facilement anxieux ou angoissé(e).

16.   Je peux paniquer lorsque je manque de temps.

17.    Je supporte mal la pression.

18.    Je suis sensible au stress.

19.   Je ne supporte pas la violence.

20.  La faim ou la soif peut beaucoup me perturber et influencer mon humeur.

21.    Les changements m’ébranlent.

22.   J’aime ce qui est doux, délicat, subtil.

23.   Je me sens mal à l’aise en situation de compétition.

24.   Je suis introverti.

25.   J’ai des difficultés de concentration.

26.  Mon esprit vagabonde souvent. Je papillonne.

27.   Je suis intuitif.

28.  Mes émotions sont très fortes.

29.  La détresse des autres me touche.

30.  J’ai un lien fort avec la nature et le monde animal.

 

Si vous avez plus de 12 affirmations qui vous correspondent, il se peut que vous soyez hypersensible. Cette information peut vous aider à mieux vous comprendre.

Aussi ceci n’est qu’un test. C’est surtout votre ressenti qui compte. Vous pouvez vous sentir hypersensible en ayant entouré moins de 12 affirmations, et si toutes les affirmations vous parlent vous n’êtes pas forcement hyper-hyper-hypersensible. ;)


Prenez soin de vous,


Vanessa

コメント


bottom of page