Rechercher
  • Vanessa Benhayoun

7 clés pour faire appel à votre intuition


Être un observateur assidu du mental :

Le mental c’est ce petit vélo que vous avez dans la tête qui génère une multitude de pensées chaque jour (et aussi la nuit…). C’est un très bon outil qui vous permet d’organiser votre quotidien. Mais c’est un très mauvais maître, qui accapare toute votre attention. Observez-le et prenez de la distance.


Méditer : C’est un excellent moyen pour faire appel à votre part intuitive en se déconnectant du mental. L’important est la régularité. 10 min par jour c’est déjà très bien. Pas besoin d’être un(e) pro, vous trouverez de nombreuses méditations guidées sur internet.


Évacuer les toxiques qui embrouillent votre esprit : Alcool, cigarette, drogues, pollution, pesticides, métaux lourds, sucres, additifs alimentaires toxiques, perturbateurs endocriniens… Toutes ces substances toxiques fragilisent votre système nerveux, excitent votre mental et vous coupent de ton intuition. N’oubliez pas : avoir une consommation qui a du sens c’est garder son pouvoir.


Être en contact avec la nature : C’est un point essentiel. Toutes les activités dans la nature vous permettront de renouer avec votre part intuitive. Jardiner, mettre les mains dans la terre, marcher pieds nus dans l’herbe, promener dans la forêt ou en bord de mer, faire une sieste sous un arbre, pratiquer un sport en plein air (escalade, rafting, randonnée…), dormir à la belle étoile… Vous avez l’embarras du choix.

Solliciter votre créativité : La créativité est directement "branchée" à votre intuition. Pour faire appel à vos « muses », il suffit de se mettre en mouvement, physique ou intellectuel. L’important est de commencer quelque chose (sans être trop dans le mental bien sûr). Peindre, dessiner, écrire, fabriquer, composer, construire, cuisiner, inventer… En un seul mot : action !


Respirer :

La respiration permet de se recentrer et de revenir à l’intérieur de soi lorsqu’on se sent éparpillé(e), perdu(e), stressé(e). Elle vous aide à écouter votre intuition. Ici, je ne parle pas de la respiration mécanique que vous faites par réflexe. Mais d’une respiration plus lente, plus profonde, plus ample. Une respiration ventrale, consciente. Prenez de grandes inspirations et de grandes expirations, lentement, en vous concentrant uniquement sur l’air qui entre et sort de vos poumons. Vous verrez, c’est magique. ;)


S’écouter : Contrairement à la croyance populaire, s’écouter ne veut pas dire se chercher des petits bobos. Cela signifie : être à l’écoute de ce que vous ressentez, faire confiance en votre ressenti, votre petite voix intérieure, votre sixième sens, cette partie primitive qui vous alerte ou qui vous motive, vos sensations, vos émotions qui vous informent de la direction à prendre, votre capacité à vous connecter à un savoir, une connaissance innée. Tout cela fait partie de votre intuition, écoutez-la.

Vanessa

20 vues

Contact

Email: vanessa.benhayoun8@gmail.com

Téléphone : 07 68 19 70 82

Recevez la Newsletter

© 2020 by Vanessa Benhayoun